Bio et Biodynamie

Notre grande satisfaction de vigneron est de voir évoluer rapidement nos sols d'une année sur l'autre. La régénération de la terre est la base de la culture bio. La biodynamie permet  d'aller plus vite et plus loin grâce à des impulsions que nous apportons au sol et à la plante en tenant compte des influences cosmiques (calendrier lunaire). Certains l'appellent fort justement : l'homéopathie de la culture bio. Naturellement, le raisin puis le vin bénéficient grandement de cette régénération.

Nous n'avons pas la prétention de tout expliquer, nous témoignons ici par ces quelques photos, de nos pratiques et de nos observations de vigneron. François vous fera vivre avec passion les joies mais aussi la difficulté de son métier lors de votre visite au domaine (merci de prévenir de votre passage) ou lors de nos rencontres sur les salons...

D'abord  2 photos pour "saisir la différence" ! 2 "bêchées" faites à 10 mètres de distance seulement, dans 2 vignes voisines :

Sol conventionnel

 

Voici d'abord un sol "conventionnel" :

compact, tassé, presque inerte, de couleur très claire donc pauvre en humus ...

 

 

 

 

 

 

 

Après 3 ans de biodynamie

Voici maintenant notre parcelle de vigne après régénération :

La terre est plus brune car les micro-organismes du sol ont formé de l'humus, poutant nous n'avons pas apporté de fumier ou compost. Les vers de terre sont plus nombreux.

Le sol est plus meuble, plus poreux donc mieux structuré, pourtant nous n'effectuons que des labours superficiels (5 à 10 cm au maximum).

Les racines de la vigne peuvent  descendre davantage pour explorer le sous-sol et se nourrir des minéraux qui font la diversité et la richesse du terroir.

 

 

En 3 ans seulement grâce à la biodynamie, nous avons pu améliorer considérablement la vitalité de nos sols. Comment ?

Nous utilisons 2 préparations qui agissent en complémentarité :

La "bouse de corne"

La bouse de corne à faible dose : 100g/hectare stimule la vie microbienne du sol. C’est un véritable « levain » qui est pulvérisé après dynamisation (photos), au printemps et àl'automne.

Prévisualisation 

 

La "silice de corne"

Après le sol, c’est la plante qu’il faut stimuler. La silice de corne est  une préparation de « lumière », elle favorise la photosynthèse et la résistance aux maladies. 4 grammes/hectare suffisent ! Voilà pourquoi on peut facilement faire le parallèle avec l’homéopathie.

Prévisualisation

Renforcer les défenses naturelles de la vigne grâce à d'autres plantes :

L’emploi de plantes telles que :  orties, consoude, reine des prés, romarin, prêle… en infusion, décoction ou extraits fermentés, stimule les défenses naturelles et permet de réduire considérablement les doses de cuivre (bouillie bordelaise), contre les attaques de maladies liées à des champignons : mildiou ...

l'ortie : riche en métabolites secondaires, son purin apporte à la vigne les matériaux de défenseLa Reine des Prés : en infusion elle permet de mettre en alerte les défenses de la vigne contre les attaques de champignonsLe Serpolet : comme le thym et le romarin il est riche en phénols qui freinent le développement des champignons (en infusion)            

     Parce que Biodynamie rime avec Biodiversité : voir la page                                                                     

Le Cycle de la vigne et les principaux travaux :

Cliquer sur le diaporama , au fil des saisons : la taille, les travaux du sol, l'épamprage ...les vendanges manuelles.